La Prépa : un an déjà.

Publié le par Taff

    Bigre, en effet, le 5 juin dernier, c'était l'anniversaire de la mort d'une belle année. Et depuis ce temps, que s'est il donc passé ? Récapitulons, après avoir été refusé en seconde année de Prépa Littéraire, je me suis inscrit en seconde année de LCE Anglais à la Fac. Le Bilan est sans appel : si vous avez le choix entre une prépa ou la Fac, préférez le premier choix. J'ai déjà fait l'apologie de la prépa dans les précédents articles donc je ne vais pas recommencer, je vais plutôt m'attarder sur le mode de vie universitaire.
    Voyez-vous, je suis arrivé donc en seconde année d'anglais directement (grâce à l'équivalence obtenue en fin d'année de prépa), et, avec le peu d'heure que nous faisions en prépa (5/6h par semaine) mes camarades et moi-même qui sont arrivés en Fac avaient un niveau supérieur à ceux qui se focalisaient sur une seule matière depuis 1 an, ce qui parait aberrant. A quoi la faute ? La masse de travail largement revue à la baisse en fac, les cours magistraux, et également les élèves pas motivés.
    Le rythme : avec un nombre d'heure restreint, peu de suivi des profs (qui donnent peu de devoirs, et ceux qui sont donnés ne sont pas vérifiés), des controles uniquement lors des partiels, ça ne pousse pas vraiment à s'investir.
    Les cours magistraux : on avait beau être 25 dans notre "promo", la plupart de nos profs restaient dans une optique bien universitaire, et on restait de beaux anonymes, sans réel échange, ce qui contraste bel et bien avec la prépa où les profs nous connaissaient bien, ne serait-ce que par les oraux réguliers.
    Les élèves : Bigre. J'ai pas vu un seul type de ma promo avec un livre ouvert. J'avais l'impression qu'ils se retrouvaient là un peu par hasard, du style ils ont vu de la lumière et sont entrés. C'est vraiment pas motivant d'être entourés d'élèves pour qui la matière étudiée relève plus du fardeau qu'autre chose. Des élèves qui lisaient pas les 4 pauvres livres qu'on était censés étudier, qui faisaient des copier/coller de wikipédia en guise d'exposé, oui qui ralaient sur la pauvre version/thème qu'on avait à faire par semaine ça prête à sourire mais c'est pourtant tragique.
    Attention, c'est pas parce que vous irez en fac que vous vous retrouverez au fond du gouffre : à vous de faire de ces lourdeurs du système un avantage. Pour ma part, la masse de travail très légère m'a permis d'élargir ma culture littéraire américaine en lisant tous les livres de Paul Auster par exemple. Là où la prépa fournit une liste de lecture à laquelle on n'a pas d'autre choix que de suivre à la lettre, la Fac permet de fouiner un peu les Bibliothèques Universitaires sans autre but que de se trouver un livre inconnu. En ce qui concerne les élèves pas motivés, cela permettait également de sortir du lot tant au niveau des notes que des appréciations des professeurs... ce n'est peut-être pas très utile, mais c'est toujours motivant de constater que notre travail est récompensé.
    Mettons également un bémol sur le jugement que je porte sur l'Université : il s'agit là évidemment de mon experience personnelle qui peut largement varier d'une Fac à l'autre, même si je reste intimement persuadé qu'on retrouve un peu de ça partout.

    Donc, vous, qui allez passer votre bac dans quelques jours, je ne sais pas si vous pouvez encore vous orienter, mais si c'est le cas, sachez, vous l'aurez bien compris, que la Prépa est préférable à la Fac. Dans tous les cas, vous pouvez vous inscrire en Prépa, et si vous ne supportez vraiment pas la masse de travail ou l'ambiance, vous rediriger en Fac en cours d'année. Le reste est dit dans les autres articles..

Bon courage à ceux qui passent le bac, bonnes vacances pour les autres, et bonne continuation à tous ( pour ma part c'est donc 3eme année d'anglais )

N'hésitez toujours pas à poser des questions, ce n'est pas parce que la parution des articles est au point mort que je cesse de vous répondre !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

une jeune fille perdue 24/06/2011 15:59



en lisant ton article, je me suis mise a pleurer je me demande encore pk d'aiileurs mais en tout il m'est d'une grande aide le conseil donné concernant la prépas m'encourage a y aller car a vrai
dire j'ai le choix. merci pour ces details sur la classe préparatoire je pense que jai fait mon choix j'irai en prépa littéraitoire et de toute façon je me reorienterai en langues  et
commerce internationale merci franchement merci



Taff 24/06/2011 20:18



Héhé, je savais pas qu'un article sur la prépa pouvait être aussi émouvant :P . Bon courage pour la suite !



Fille du net 07/09/2010 17:24



Je trouve ce blog passionnant. Je n'ai jamais envisagé d'aller dans une prépa mais ton blog m'en donnerait presque envie. Cependant, pourquoi dénigrer autant la fac ? L'université, c'est avant
tout ce que tu en fais! Certes, l'ambiance doit être tout à fait différente de la prépa et impossible de nier que beaucoup s'inscrivent en fac pour ne rien faire de toute l'année mais qu'est-ce
que cela change ? Pourquoi se concentrer sur l'attitude des autres étudiants ? L'important, c'est la quantité de travail que toi, tu vas fournir. Et ce que ça peut t'apporter. Le temps libre, à
toi d'en faire un temps pour étudier, approfondir tes connaissances. Comme tu l'as dit toi-même, ça te donne l'occasion de parcourir les bibliothèques, de faire des recherches..... L'université
et la prépa sont des systèmes très très différents mais je pense que ce qui va déterminer la réussite, c'est l'élève qui s'y trouve. La grande différence réside dans l'encadrement. C'est pourquoi
à l'université, on peut trouver de tout. Des étudiants qui profitent de cette liberté pour ne rien faire, d'autres qui cherchent à mettre à profit leur temps libre. Je ne pense pas qu'il y ait un
meilleur système. Juste d'importantes différences.



Taff 25/09/2010 17:19



Mhh, je suis aujourd'hui en M2 à la fac, et j'ai toujours autant de mal. Et pas qu'avec les étudiants ! Je suis très critique avec les profs de fac aussi, je les trouve froids, distants, pas
passionnants; on sent qu'ils enseignent à plein de niveaux différents et qu'ils n'ont pas de temps à nous accorder. C'est pas de leur faute hein ! C'est le système qui veut ça, et c'est ce que je
lui reproche. Puis après je passe le côté administration avec les dates d'exams qui tombent au dernier moment, les galères d'emploi du temps et compagnie !


Perso je bosse dans mon coin, ça m'a réussi pour l'instant, mais je regrette un peu l'époque où j'avais cette sensation d'être dans un univers stimulant intellectuellement parlant.



Canell 24/10/2009 11:47


Très intéressant ce blog !
Je suis en terminale L et je cherchais justement un blog avec un point de vue personnelle, en pleine immersion dans le monde la prépa :) J'ai eu des avis négatifs quant à la transition prépa à fac,
comme si c'était du gâchis, mais bon, je n'en suis pas encore là (il faut déjà que j'obtienne mon bac, lol). Enfin, je m'en vais parcourir ton site !  


Adeuh 22/11/2008 13:35

Coucou ! Je suis tombée sur ton blog en cherchant des renseignements sur la prépa, et j'aimerais bien que tu me contactes par msn pour me donner des renseignements supplémentaires, parce que je suis perdue là...
miss.adeuh@hotmail.fr

Mademoisill 03/11/2008 10:27

Bonjour, je viens de tomber sur ton blog, et celui que j'ai créé l'an dernier a le même but que le tien (informer les peut-être futurs hypokhâgneux). Le ton qui règne sur le mien est plus prosaïque je crois, mais je voulais te prévénir que j'ai mis un lien vers ton blog car il me semble très complet et intéressant !

Taff 07/11/2008 15:27


Hé bien merci bien, je vais te rendre la pareille ;)