Littérature pour tous de Monsieur Vandermeulen

Publié le par Taff

    Miséricorde, on découvre vraiment des choses intéressantes dans un CDI, quand on n'y cherche pas un livre en particulier. Et donc, alors que je m'ennuyais à la veille des vacances, je fis mon pélerinage habituel en ce haut lieu de savoir, et c'est alors que je me mis à me diriger au rayon Bandes Dessinées ( ben vi, c'est pas parce que chuis en Lettres Sup' que je peux pas éteindre mon cerveau de temps en temps avec ces choses putrides que les jeunes appellent communément "BD". lol. ) Et là, je tombe sur une bien belle couverture, avec un titre très accrocheur.
    Littérature pour tous, Synthèse, Vulgarisation et Adaptation en Bande Dessinée des Grands Romans Français à l'Usage de l'Adolescent Contemporain
    Wow, ça peut être intéressant, me dis-je. Alors je feuillète très rapidement, et vois quelques titres d'oeuvres : L'Etranger, Madame Bovary, Le Rouge et le Noir et beaucoup d'autres. Il ne m'en faut pas plus, je le prends. Diantre, que cette intro est longue, et vous, vous êtes là à vous dire "Mais où veut-il en venir ?". Mais vous allez voir, mes chers.

    Il s'agit bel et bien d'une Bande Dessinée qui vulgarise des Classiques... mais elle le fait de façon tout à fait géniale. La 4ème de couverture met tout de suite dans le bain :
   
    A l’attention du jeune lecteur

    Copain, bientôt tu trouveras chez ton libraire favori une chic bande dessinée ! Grâce à Littérature Pour Tous, tu connaîtras sans peine, et sur le bout des doigts près de 14 grands romans français ! Et tout cela, sans jamais avoir eu besoin de te plonger dans les gros livres sans images que l’on t’impose à l’école ! Avec Littérature Pour Tous, tu découvriras que lire, c’est fun, cool comme un clip de MTV, et que la littérature finalement, c’est aussi easy que d’envoyer un SMS !

    Car ce que je n'avais pas remarqué, c'est qu'il s'agit non seulement d'une BD qui synthétise avec Brio les plus grandes oeuvres françaises, mais elle les rend accessibles à tout le monde... et surtout à n'importe qui !

    Un petit exemple, avec un extrait de leur résumé de l'oeuvre de Stendhal : Le Rouge et le Noir

    Avouez qu'expliqué ainsi, c'est bien plus accessible. Les dessins sont beaux, les textes sont pertinents... il ne vous reste plus qu'à faire lire cette grande oeuvre au plus grand nombre, afin de leur amener la culture.

    Pour lire quelques extraits, voici le site de l'éminent créateur de cette oeuvre monumentale : http://www.pastis.org/Jade/nov02/litterature/bovary/01.htm

 

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

S. 13/07/2011 22:06



Haha ! Il faut dire que j'ai bien rien. J'y croyais fermement au début. Puis j'ai lu l'extrait et là, l'horreur. Je me suis écroulée de rire. Ne me dites pas que certaines personnes lisent ces
BD. Je me demande même comment on peut avoir l'idée de les écrire/ dessiner. Le commentaire de fin à fini de me faire rire. Résultat, au lieu de déprimer comme je l'aurais fait devant ce genre
d'écrit (je suis la seule de mes amis à écrire en ENTIER mes sms), je suis vraiment amusée. 
Même si je pense que c'est une honte ! (Haha)  



Taff 15/07/2011 10:54



Ma foi, il n'y a pas de honte à rire parce que c'est vraiment drôle - et c'est le but ! C'est une BD parodique pleine d'autodérision... Faudrait que je me la procure d'ailleurs, depuis l'temps !



Mr Vandermeulen 25/10/2007 16:28

Bonsoir, Je découvre ce blog un peu par hasard (mais qu’est-ce qui ne tient pas du hasard sur la Toile, me diriez-vous ? ), ainsi que, très tardivement, ce sympathique sujet sur l’un de mes ouvrages. Merci à vous, virtuel ex-hypocagneux ! Les deux commentaires qui précèdent m’ont également beaucoup plus et, à vrai dire, ce sont surtout eux qui me poussent irrésistiblement au commentaire : car tant que l’amoureux de la littérature s’effarouchera de si peu, ce type d’animal ne cessera jamais de m’amuser et de me convaincre à continuer mon œuvre (je parle ici d’«animal» parce que, excepté la hyène, le dauphin, l’âne et la guenon – et encore, les mammalogistes ne sont pas tous en accord sur ce point – les bêtes ne rient pas, bien entendu). Que l’on prenne la publicité de mon livre au mot est somme toute une chose assez distrayante, mais cela dévoile aussi le fossé de préjugés, encore énorme, qui subsiste entre la littérature et sa compagne bâtarde. Je ne défendrai pas ici cette mauvaise fille qu’est la bande dessinée – ni ici ni dans aucune autre tribune, par ailleurs – mais je ne quitterai jamais ceux qui portent sur cette malheureuse fille un regard condescendant sans les renvoyer à eux-mêmes, sans moquer leur aristocratie des idées mal sentie. Merci à vous de ne pas y avoir succombé. Bien à vous.  

Taff 25/10/2007 18:17

Bigre, ça c'est une jolie coïncidence ( bien qu'au fond je pense que vous êtes tombé sur ce blog en cherchant votre propre nom sur google, petit narcissique ! ), peut-être aurais-je l'honneur d'accueillir Molière et Bierce, bientôt !Toujours est il que je n'avais pas fais attention aux deux commentaires précédents, mais je pense que ces gens n'ont tout simplement pas lu votre oeuvre ( excellente, je le redis ), et s'arrêtent à l'idée qu'il ne s'agit que d'une "simple" adaptation d'une oeuvre littéraire en BD... avec comme vous le soulignez les préjugés sur la BD. Tant pis pour eux, ils passent à côté de quelque chose de vraiment grand !Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire mes quelques lignes, et d'avoir pris le temps de réagir.Bonsoir,William

lucie 17/06/2007 05:59

Je pense que rien ne remplacera "Mon bonheur vous ressemble", trouvé comme un trésor au milieu d'une page de poésie... Stendhal n'est pas un homme de bulles...

jansonien 20/02/2007 19:47

Appréhender cette "grande oeuvre" d'un point de vue humoristique est tout à fait acceptable; toujours est-il que rendre "accessible" par ce biais la grande littérature française ou la culture en général est une imposture.