L'heure du premier Bilan

Publié le par Taff

Où l'on fera le bilan, tout simplement. Ou pas.

Arrivé à ce point de l'année, je me dis que je passerais par trois état d'esprit, concernant la prépa :

Phase 1 : L'extase ( La prépa c'est super ! )
Phase 2 : La dépression ( La prépa c'est l'enfer ! )
Phase 3 : La joie de partir ( La prépa, c'est à faire )

Je suis donc actuellement dans la phase 1. Mais pourquoi donc, me demanderez vous ? Parce que le contraste avec le lycée est fort.
On passe de la fange, d'un lieu d'apprentissage bourré de gens qui n'ont rien à y faire à un lieu d'étude bien plus studieux. Car oui, c'est chiant d'être entouré de gens qui ne veulent pas bosser, et pour qui le seul espoir est d'avoir son bac - comprendre : terminer ses études et faire la fiesta -
Au moins, en prépa, nous sommes tous plus ou moins motivés, mais surtout motivés par une même passion, et dans cette atmosphère, on ne peut qu'être bien! Bon, je le conçois, c'est difficile d'être avec des gens qui écoutent Matmatah et Kreposuk, mais passé ce choc, on se rend compte qu'on a énormément de choses à partager et échanger, et bien plus que des cartes Pokemon ! Par exemple, je t'échange un Spinoza contre deux Berkeley, ça vaut ?
Hum.
Oui. Fermons la parenthèse. Donc je disais qu'on a beaucoup de choses en commun, bien plus qu'au lycée, et ça fait vraiment, mais alors vraiment du bien ! Trouver des gens comme nous, qui ont une culture similaire, y'a rien de plus chouki. Et puis cette choukitude est perséverée dans son être ( merci Spino ) par la présence de l'internat, qui est comme un catalyseur ( merci les souvenirs de S ) des relations sociales entre camarades. Dès lors, en plus d'avoir des discussion profondes ( "Mais oui, le hasard existe ! " - "Mais non, le hasard n'est que l'ignorance des causes qui nous déterminent !" - "Mais puisque que notre ignorance existe, le hasard existe !" "Mais si l'on était parfaitement connaissant, le hasard n'existerait pas !" ), d'autres discussions qui paraissent peut être moins subtiles, mais tout aussi interessantes ( "Tu fais chier à bouger toute la nuit, ton lit grince" "- Heu, tu peux parler, ta porte claque à longueur de journée car tu laisses la fenêtre ouverte.. "). Génial, non ? Accessoirement, ça permet de bosser à plusieurs... mais c'est dur, car l'envie de pratiquer la délation à plusieurs est toujours dans l'air, et nous fait vite décrocher les cours !
Plus sérieusement, ça permet de faire connaissance très rapidement, de se partager le boulot et je plains sincèrement les externes pour qui c'est bien plus dur de s'intégrer, hélàs ...

Et puis y'a les cours ! Des cours où l'on a VRAIMENT l'impression d'apprendre quelque chose... ça change ! Et là, je m'expose à des réprimandes de profs de secondaires qui me lisent peut être ... miséricorde ! Mais c'est pourtant bien vrai, cela faisait un certain temps que je n'avais pas eu l'impression que mes cours me servaient à quelque chose, et c'est ici le cas, surtout en Histoire et Géographie, où les professeurs sont réellements passionnés.

Bon, trêve de galléjades, ces vacances n'en seront pas vraiment pour moi, pauvre petit hypokhâgneux, puisque l'étape " La prépa c'est l'enfer " se dessine : dissertations et devoirs à la pelle. Amis du soir, bonsoir.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Kreposuk.. Tiens, tu savais que Thomas était mon ancien accompagnateur ? ( oui en fait, j'explique: j'étais à une sorte d'ateliers musical où se réunissent les ados rebelles qui veulent jouer du métal, genre heuuu Noir Désir et aussi Jeff Buckley et Oasis, bref toussa. Et pour chaque groupe, un musicien professionnel qui aide à mettre les morceaux en place. ) Voilà voilà, minute je me la pète mais tout le monde s'en fout.Sinon ce blog est intéressant, pour al future hypokhâgneuse que je serai dans.. Fichtre... 20 jours...
Répondre
T
<br /> Quelle chance ! Bon courage pour ton année.<br /> <br /> <br />
T
Répondre
F
c'est peut etre un peu tard pour laisser un commentaire mais me sentant visé par la remarque sur les gout musicaux je tenais a reagir. Voyons ouioui, cesse de te fermer sur des gouts musicaux qui sont tout aussi nippon que ni mauvais(c'est drole). Aussi non j'espere que tu passe de bonne et que l'internat ne te manque pas trop. A plus William
Répondre
T
Le problème c'est que Cupidon ne sait pas viser... RATE !!Bref, il s'agit plus d'un choc des civilisations qu'autre chose. Au pays basque, je vivais mal le fait que la populasse écoute S-KAP, dans le Sud Est, c'etait surtout le rap.. Miséricorde. Joli jeu de mots, sinon.
L
ben quoi! c'est bien kreposuk hihimeme si rien ne vaut dschingis khan, qu'on se le dise! bonne chance pour tout ton boulot !
Répondre
M
ben oui il a déjà cafté à plein de monde...busybee
Répondre